lundi 25 octobre 2010

Ed Templeton Interview 1992 , part 2







Click on it for full size !

Désolé pour le retard , je bosse toujours beaucoup sur mon album BD , " Death Squad " ( à paraitre chez Delcourt début 2011 ) , bref , bref , voici la deuxième partie de l'interview de Ed Templeton paru dans le magazine français " Anyway " en novembre 1992 .
Et puis autrement si vous vous voulez aller jeter un coup d'oeil sur mon blog BD Mikesquadventures , vous êtes toujours les bienvenus ! :)
Sorry for being so late , i'm still working hard for my comics book" Death Squad " ( Delcourt editions coming in early 2011 ) , anyway , here 's the second part of Ed Templeton 's interview that was published in the now defunct frend mag " Anyway " in november 1992 .
And if you want to check mu comics/illustration blog Mikesquadventures , you 're welcome ! :)
Bon ride and happy double flip à tous !

3 commentaires:

blondin a dit…

salut mike!
RAaaaa la claque! Super interview!
Vraiment ça fait plaisir de lire une interview qui ne parle pas que de skate, ou qui en parle différemment.
Sacré Ed. Super le passage sur le pétage gratuit de board, j'ai toujours trouvé ça débile aussi.

happy skateboarding!

Flo Obz a dit…

Salut mike.
Je suis super intéressé pas tes archives de skateboard brestois.
Un post avec des photos commenté srè top... Histoire de voir les spots, des vieux cliché du quartz...

Mike a dit…

> Blondin : oui , l'interview est extra , marrant de voir que ses prédictions sur le futur du skate se sont avérées tout à fait exactes !
Pour le pétage de board ( ou focusing ) , ça ... Mode lancée par Jeremy Klein et Ron Chatman ( pro chez World Industries début 90 ) qui fit bcp d'émules par la suite , s'il ya eu une mode vraiment naze c'est bien celle là !

> Flo Obz : hello Flo , sur Brest , je n'ai quasiment rien , à part qqles photos de moi et mon frangin , une ou deux coupures de presse et peut-être un ou deux affiches pour le Bad Boys Skate Club ( dont je fus membre fondateur ) , club qu'on avait créée en 1987 , mais pour retrouver ça ... pas gagné !